Swen est un dessinateur de nationalité suédoise qui a vécu et travaillé à Paris de 1958 à 2005. Il a également fait de la gravure et de la peinture mais c'est cependant le dessin qui tient la plus grande place dans son oeuvre. Swen a régulièrement exposé à Paris depuis 1978 jusqu'à aujourd'hui. Certains de ses dessins ont été publiés.

De 1960 à 1970, Swen a vendu ses dessins dans la rue. A Londres, en Italie, en Espagne, à Vienne, en Suisse, en Belgique, en Allemagne, il a vendu des centaines de dessins, souvent les meilleurs, à des passants anonymes dont il n'a pas gardé la trace.

Dans le but de faire une édition la plus complète possible de l'½uvre de ce dessinateur, nous demandons aux personnes, qui auraient acquis un dessin de Swen dans ces années-là, de prendre contact avec nous.



Dessins des années 60

les chevaux boiteux

curriculum vitae

Naissance de Sven Westerberg, dit SWEN, le 9 mai 1939 à Stockholm.

A l'âge de dix-sept ans, Swen est pris comme stagiaire par le studio Cullers afin d'apprendre le métier de photographe. Il gagne un premier prix de photographie décerné par une célèbre revue américaine.
En 1958, à dix-neuf ans, il décide qu'il veut plutôt devenir peintre et il quitte la Suède pour se rendre à Paris. Il rentre à l'école des Beaux-arts où il ne reste qu'une année car il se fâche avec son professeur qui lui a dit que le surréalisme était mort. Swen choisit alors de rester autodidacte.
En 1960, il retourne en Suède pour faire une exposition à Stockholm dans un appartement de la vieille ville de Gamlastan. Sa peinture est remarquée par plusieurs peintres suédois qui ont une certaine notoriété.
Dans les années soixante, il voyage dans presque tous les pays d'Europe en vendant ses dessins dans la rue. Dessins qui vont faire plus tard l'objet d'un livre.
La galerie Alphonse Chave fait l'acquisition d'une vingtaine de dessins de Swen en 1964.
A la fin des années 1960, Swen participe plusieurs fois au salon de l'association artistique suédoise qui se tient chaque année rue de Rivoli.
En 1970, il se met à la gravure.
Au début des années soixante-dix, quatre dessins de Swen sont publiés dans « l'Encyclopédia universalis » au mot « génération ».
En 1974, il publie 12 gravures pour illustrer un poème de Daniel Mauroc intitulé « New-York ».
En 1978, il fait une exposition de gravures à la galerie « L'usine ».
En 1980. Exposition de dessins des années 1970 à la galerie « L'usine ».
En 1983. Publication d'une bande dessinée dans la revue « L'imprévue ».
En 1984. Exposition à la galerie « L'usine » de ses dessins récents.
De 1985 à 1990. Publication de nombreux dessins dans la revue « Empreintes ».
En 1988. Publication d'un livre de gravures intitulé « Les chevaux boiteux ».
En 1992. Exposition de dessins récents à la galerie « L'usine ».
En 1994. Exposition collective au musée de la création franche à Bègles.
En 1996. Exposition de dessins récents à la galerie « L'usine ».
En 1997. Publication d'une photographie pour la couverture d'un livre d'Hélène Piralian sur Mishima.
En 1998. Exposition de collages à la galerie « L'usine ».
En 2001. Exposition de dessins récents à la galerie « L'usine ».
En 2003. Exposition de dessins récents à la galerie « L'usine ».

Après avoir vécu et travaillé toute sa vie en France, Swen meurt à l'hôpital Pompidou à Paris le 30 juin 2005.